Michel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel Tonnerre

liste des textes (75)

-A moi, à moi la mer

-Amor Salud (y pesetas)

-Anna

>Au quai Billy

-Barbe noire

-Bermudes

-Blue hole

-Brume

>C'est la mer

-C'est ma vie

-Cargo

-Clémentine

-Connaissance de gosse

-Coup d'gong

-Doigts corail

-Et si...

-Fanny Hill

-Fifteen Men

-Fleur de Lampaul

-Gaël

-George Merry

-Guerre

-Hillian Fellers (Cap'tain Hunton)

>Hoëdic

-Je t'aimerai

-Johnny

-L'affranchie

-L'Ankou marin

-L'étranger

-L'oiseau noir

-L'Olonnois

-La Rochelle

-Le gabier noir

-Le Havre (fumier d'baleine)

-Le Marlborough

>Le vieux

-Les filles de New-York City

>Les goémonniers

-Les quatre mâts barque

-Les trois caps

-Leviathan's Inn

-Lorient

-Lorient Port Louis

-Loulou la négresse

-Loup solitaire

-Lulu

-Ma fille

-Madagasque

-Mascareignes

-Maureen

-Mélanie

-Mirages

-Mission

>Mon petit garçon

-Noire est la couleur

-Noroît

-Nos camarades

-Oh Di Oh... La criée

-Oublié

-Printemps 100 002

>Quinze marins

-Reagan Dougan

-Rencontre fortuite

-Retard

-Rock Island

>Sables

-Saint-Nazaire

-Salomon

-Sanguinaires

-Satanicles

>Sillon de Talberg

-Sovereign of the sea

-Tambour

-Un vieil air de bastringue

-Vire au cabestan

 

Page Imprimable

Le gabier noir

(Michel Tonnerre)
Ecoutez les gars mon histoire
Ca s'passait à Liverpool
C'est l'histoire d'un gabier noir
Qui trainait trop avec les poules

Un soir qu'il avait bu sa paye
A force de whisky et de bière
Il a rencontré Maggie May
A la taverne des Highlanders

Dix cents et demi
C'est la paye du noir
La paye du blanc
C'est un dollar

Belle comme une frégate de ligne
Mais il n'avait pas un shilling
Et c'est elle qui lui fit un signe
Pour venir près d'elle boire un gin

C'est la taverne du nid de Corbeau
Qu'ils ont mit en berne et vire au Guindeau
Ce fut une nuit pour le vieil Old Black Joe
Comme un coup d'tabac qui vous tombe sur le dos

Dix cents et demi
C'est la paye du noir
La paye du blanc
C'est un dollar

Mais au p'tit matin elle était partie
En emportant sont dernier penny
Il a mis au clou ses frusques et sa peine
A la boutique neuf du prêt à long terme

C'était une matinée froide de janvier
Il pensa alors qu'il fallait s'embarquer
Le v'là qui s'arrime naviguant à l'estime
S'en va tout droit à l'inscription maritime

Dix cents et demi
C'est la paye du noir
La paye du blanc
C'est un dollar

Gabier de tout les pays
Ne croyez pas les filles
Ce ne sont que garçailles brigandeux fouillés au pot
Que celles qui sont ici rangent leurs acabits
 

Copyright © 2004-2014 Steff - Tous droits réservés - connexion