Michel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel Tonnerre

liste des textes (75)

-A moi, à moi la mer

-Amor Salud (y pesetas)

-Anna

>Au quai Billy

-Barbe noire

-Bermudes

-Blue hole

-Brume

>C'est la mer

-C'est ma vie

-Cargo

-Clémentine

-Connaissance de gosse

-Coup d'gong

-Doigts corail

-Et si...

-Fanny Hill

-Fifteen Men

-Fleur de Lampaul

-Gaël

-George Merry

-Guerre

-Hillian Fellers (Cap'tain Hunton)

>Hoëdic

-Je t'aimerai

-Johnny

-L'affranchie

-L'Ankou marin

-L'étranger

-L'oiseau noir

-L'Olonnois

-La Rochelle

-Le gabier noir

-Le Havre (fumier d'baleine)

-Le Marlborough

>Le vieux

-Les filles de New-York City

>Les goémonniers

-Les quatre mâts barque

-Les trois caps

-Leviathan's Inn

-Lorient

-Lorient Port Louis

-Loulou la négresse

-Loup solitaire

-Lulu

-Ma fille

-Madagasque

-Mascareignes

-Maureen

-Mélanie

-Mirages

-Mission

>Mon petit garçon

-Noire est la couleur

-Noroît

-Nos camarades

-Oh Di Oh... La criée

-Oublié

-Printemps 100 002

>Quinze marins

-Reagan Dougan

-Rencontre fortuite

-Retard

-Rock Island

>Sables

-Saint-Nazaire

-Salomon

-Sanguinaires

-Satanicles

>Sillon de Talberg

-Sovereign of the sea

-Tambour

-Un vieil air de bastringue

-Vire au cabestan

 

Page Imprimable

Noroît

(Michel Tonnerre / David Bellec, Jean-Noël Rozé)
Quand le vent de noroît nous lâche ces bestiaux
Et que les paysans de mer ont le gros dos
Les lames mugissantes de leurs bêtes maudites
Enlèvent quelques vies à nos terres interdites

Sur nos terres inculte toutes imprégnées de sel
Il ne pousse qu'ajonc ou bien salsepareille
Salicornes amères en quelques bruyères
Le temps n'y est que morne et le vent de colère

Je ressens ces endroits à nuls autres pareils
Et je ressens ma terre dans son parfum de guerre
Mais plus le temps perdure et plus elle se fait vieille
Elle vagit de loin elle donne du chagrin

Mais elle donne la vie en reprenant les siens
Il y en a qui s'en vont et il y a ceux qui restent
Chacun tient son salut chacun y tient sa perte
Leur licorne est encore à la tête de proue

Et la sirène d'or dans le sillage joue
Quand le vent de noroît nous lâche ces bestiaux
Le marin est en mer avec ces matelots
 

Copyright © 2004-2014 Steff - Tous droits réservés - connexion